Conclusion

L'interprétation de l’image de la femme dépend de l'évolution de la société (grands changements sociaux) et de la culture géographique (à chaque pays une culture définie). Les publicitaires, les évolutions législatifs et les associations ont chacun un rôle à jouer dans la préservation de l’image de la Femme, mais n’ont pas le pouvoir d’influer les perceptions collectives du public. L'évolution de l'image de la femme en France dans la publicité exige certes un effort réglementaire, mais implique surtout une prise de conscience sur la diversité de rôle féminin dans la société, passant entre autres par l’éducation.

Si l’on admet que la société influence incontestablement le contenu et la forme des publicités, on ne peut pas nier que la volonté avouée de la publicité est de susciter une réaction. L’omniprésence des publicités dans nos environnements sociaux représente un « danger » qu’il est important de contrôler, surtout vis-à-vis des plus jeunes qui constitueront la société de demain. Les efforts cumulées des protestataires, associations et des instances de contrôle  dans le but de préserver l’image de la femme jouent tout de même un rôle indispensable. Une société est équilibrée si toutes les opinions publiques sont représentées et si elles peuvent servir à nourrir le débat et éviter les dérives des créateurs publicitaires qui sont parfois prêts à tout pour atteindre leurs objectifs commerciaux.

Classification :

Conclusion